Histoire, Géographie et Ethnologie

Le Karabagh sous la Domination Russe, 19ème siècle

Après la guerre russo-perse de 1804-1813, selon les dispositions du Traité de Paix de Gulistan (1813), le Karabagh fut transféré de la Perse à l'Empire Russe. En 1823, le Khanat du Karabagh fut dissout et incorporé dans le Gubernia (province russe) d'Elisabethpol. Par le traité de Turkmenchaï, en 1828, le reste de la Transcaucasie fut incorporé dans l'Empire russe.

L'Arménie étant devenue une province de l'Empire russe, les Arméniens dispersés dans tout l'Artsakh historique se déplacèrent dans les cinq principautés traditionnelles de la partie montagneuse de l'Artsakh. Les Arméniens se retrouvèrent en majorité absolue dans la région, ce qui ressort de façon évidente du rapport statistique en 260 pages sur la région. La circonscription de Khatchen comportait 12 villages arméniens et aucun tatar (musulman); Djrapert comptait 8 villages arméniens et aucun tatar; Dizak avait quatorze villages et un seul tatar; Gulistan avait deux villages arméniens et cinq tatars; Varanda avait 23 villages arméniens et un seul tatar.[16]

Un recensement de 1836 indique qu'il y avait au Karabagh 19 000 Arméniens contre 35 000 Tatars. Cela voudrait dire que les Arméniens constituaient 35% de la population, un fait que quelques sources azéries ont utilisé à mauvais escient pour démontrer que les Arméniens n'étaient pas en majorité avant la conquête de la région par la Russie. En fait, on ne doit pas oublier que les statistiques de l'an 1836 relèvent en même temps que les Arméniens étaient concentrés dans les régions montagneuses du Karabagh, c'est-à-dire au Haut-Karabagh (approximativement 38 % de la région), constituant ainsi une concentration écrasante de 91,58% dans la population de cette petite partie montagneuse, alors que la statistique présentée porte sur l'ensemble du Karabagh historique.[17]

Notes

16) La description de la province du Karabagh a été établie en 1823 par les consultants Mogilevsky et le colonel Yermolov II, à la demande du gouverneur de Géorgie: Yermolov, Opisaniye Karabakhskoy provincii sostavlennoye v 1823 g po rasporyazheniyu glavnoupravlyayushego v Gruzii Yermolova deystvitelnim statskim sovetnikom Mogilevskim in polkovnikom Yermolovim 2 - m, en russe, Tbilisi, 1866; George A. Bournoutian, A history of Qarabagh (Une Histoire du Karabagh): une traduction annotée de Mirza Jamal Javanshir Qarabaghi's tarikh-E Qarabagh (Costa Mesa, CA: Mazda Publishers), 1994, p.18
17) George A. Bournoutian, The Politics of Demography: Misuse of Sources on the Armenian population of Mountainous Karabakh, in the Journal of the Society for Armenian Studies , New York, 1999, pp. 100-103; http://www.umd.umich.edu/dept/armenian/sas/bour2.html